La chaudière : un équipement à mieux connaître 

Les équipements de chauffage sont très indispensables pour le confort des ménages, surtout en période de froid.

Ces installations sont disponibles aujourd’hui sur le marché sous diverses gammes et différents modèles.

Il convient donc de connaître les caractéristiques de chaque type de chaudière ainsi que les critères à considérer pour choisir un bon modèle.

Voici un guide qui explique tous ces aspects et indique comment utiliser et entretenir une chaudière. 

chaudiere

La chaudière : qu’est-ce que c’est ? 

La chaudière est avant tout, une installation importante du système de chauffage central d’un immeuble.

D’une part, elle sert principalement à produire de l’eau chaude et d’autre part, elle redistribue cette eau dans le réseau de chauffage

L’énergie thermique générée par la chaudière peut aussi revêtir la forme d’une chaleur en vue de réchauffer une pièce.

Ce type d’équipements peut s’installer dans un garage, dans une cave ou encore dans un cellier.

Ainsi, deux rôles principaux se distinguent à l’actif de la chaudière

Dans un premier temps, la chaudière peut servir au chauffage d’un appartement.

En effet, sous l’effet de la chaleur dans le système hydraulique, l’eau produit de la vapeur destinée à chauffer les pièces.

Le système de chauffage, dans ce cas, se compose de divers diffuseurs à savoir : un plancher chauffant, un ventilo-convecteur ou encore des radiateurs. 

Le deuxième rôle de la chaudière consiste à produire de l’eau chaude sanitaire.

Cette dernière doit ensuite parvenir aux différents canaux installés.

Il peut s’agir des robinets, des équipements de douche, des lavabos, etc.

Il faut toutefois préciser que l’eau chauffée parvient à l’utilisateur uniquement sur demande, c’est-à-dire à l’ouverture de l’accès aux différents canaux cités. 

Quels sont les différents modèles de chaudières

Il existe différents types de chaudières, répondant chacune à des méthodes d’utilisation particulières. Ainsi, il y a : 

Les caractéristiques de la chaudière à gaz

La chaudière à gaz fonctionne à l’aide du gaz pour la combustion.

Ce modèle se décline en 4 exemplaires à savoir : la chaudière à gaz classique, le modèle à gaz basse température, la chaudière condensation à haute performance énergétique et la chaudière gaz à ventouse. 

La chaudière à gaz classique 

La chaudière à gaz classique dispose d’un mode de fonctionnement particulier. D’abord, le gaz du réseau de chauffage est envoyé dans la chaudière pour la combustion au niveau du brûleur. La chaleur produite par cette combustion arrive au niveau de l’eau ou du liquide caloporteur qui se trouve dans la chaudière. 

Le fluide obtenu à cette étape est ensuite transporté vers les canaux d’émission de chaleur : les radiateurs et le plancher chauffant. Il faut noter que ce sont les canalisations et les tuyaux qui servent de circuits de distribution du fluide. Pour finir, il faut préciser que l’installation d’un circuit fermé est l’option appropriée à ce modèle de chaudière. Ceci permet à l’eau chaude qui provient de la chaudière de parvenir aux émetteurs et de revenir vers la chaudière une fois qu’elle est refroidie. 

La chaudière à gaz basse température 

Ce modèle est spécifique dans la mesure où il chauffe à une température comprise entre 50 et 60° C.

Suivant les besoins d’utilisation, l’eau circule au fur et à mesure dans les radiateurs par la chaudière à gaz basse température. 

La chaudière à gaz basse température a une faible consommation de gaz. Toutefois, les fumées sont envoyées à une faible température.

Ceci permet d’avoir un fort rendement en échange d’un faible investissement. La chaudière à gaz basse température représente donc un modèle économique. 

La chaudière gaz à condensation à haute performance énergétique

La chaudière gaz à condensation fonctionne essentiellement grâce à la transformation de la vapeur d’eau condensée des gaz de combustion.

En effet, le liquide caloporteur augmente de température grâce à la vapeur d’eau condensée dans la chaudière.

Le liquide provenant de la condensation est ensuite évacué vers l’extérieur à travers le conduit d’évacuation des eaux usées.

La chaudière gaz à condensation prend le relais du chauffage lorsque la consommation de gaz devient trop importante ou en période de basses températures.

Il faut aussi noter que la chaudière micro-accumulée produit non seulement de la chaleur, mais aussi de l’énergie électrique grâce à la condensation et la micro-cogénération. 

La chaudière gaz à ventouse

Contrairement aux autres modèles, la chaudière gaz à ventouse utilise plutôt l’air extérieur à l’enceinte de l’immeuble dans son processus.

En effet, le conduit de ce modèle sort directement sur la façade, permettant ainsi d’évacuer la fumée d’une chaudière à condensation. 

Les caractéristiques de la chaudière à fioul 

Le fioul domestique est le principal combustible utilisé par ce type de chaudière.

En effet, cette matière est dérivée du pétrole et dispose d’une importante capacité calorifique.

Le mécanisme de fonctionnement de la chaudière à fioul repose sur l’utilisation d’une composante spécifique : le brûleur. Ce dernier permet de mélanger l’oxygène et le fioul dans le but de produire la combustion. 

Le circuit d’eau est réchauffé par la chaleur produite lors de la combustion. Ensuite, grâce aux divers radiateurs, l’eau chauffée transite dans les différents canaux ou les équipements de chauffage d’eau chaude. Il y a 4 types de chaudières à fioul à savoir : 

  • La chaudière classique ; 
  • La chaudière à condensation ; 
  • La chaudière basse température ;
  • La chaudière mixte. 

flame-chaudiere

Les caractéristiques de la chaudière électrique 

Ce type de chaudière se relie à l’installation électrique du bâtiment et à son système de chauffage central.

Ici, le chauffage de l’eau s’effectue par deux différents mécanismes.

Dans un premier temps, cela est possible grâce à la projection d’ions.

En effet, c’est le champ électrique produit par les électrodes qui participent à la modification de la température.

D’un autre côté, l’eau est chauffée grâce aux résistances immergées. 

Le premier avantage à recourir à la chaudière électrique, c’est bien sa haute performance.

En effet, ce modèle procure un rendement proche de 100 % en raison de l’absence de déperdition d’énergie pendant la transformation thermique.

Aussi, en plus de produire rapidement la chaleur nécessaire au confort des habitants, la chaudière électrique n’émet pas de CO2, contrairement aux modèles à combustion.

Il n’y a donc plus lieu de mettre en place des conduits de fumée.

Toutefois, il faut aussi évoquer le seul point faible de ce type d’installation : la forte consommation d’énergie. 

Les caractéristiques de la chaudière à bois 

Deux types de combustibles sont utilisés pour mettre en marche une chaudière bois. Il s’agit des bûches et des granulés de bois.

Dans le premier cas, lorsque la chaudière est alimentée par des bûches, l’utilisateur a l’avantage de faire des économies.

Il s’agit d’un moyen qui consomme très peu d’énergie. Néanmoins, il faut prévoir un vaste espace de stockage pour ce modèle d’équipement à bois.

Dans le second cas, lorsque la chaudière fonctionne grâce à des granulés de bois, l’utilisateur est appelé à faire très peu de manipulations, car l’installation réchauffe l’espace automatiquement. 

Les caractéristiques de la chaudière à condensation 

La chaudière à condensation présente le même mode de fonctionnement que le modèle classique.

Elle fonctionne essentiellement grâce à la fumée issue de la combustion.

En effet, cette fumée contient de la vapeur d’eau ; c’est cette dernière qui produit la chaleur en condensant.

Une fois revenue du circuit de chauffage, l’eau est réchauffée par l’énergie issue de la combustion.

L’évacuation des condensats a lieu au niveau des conduits des eaux usées. 

La chaudière à condensation peut être murale ou fixée au sol. Dans le premier cas, le modèle mural offre l’avantage d’optimiser la surface du sol.

Le modèle fixé au sol est, quant à lui, adapté aux habitations ayant un sous-sol ou disposant d’un garage.

Pour assurer un meilleur confort dans un appartement de 100 à 150 m², il faut choisir une installation avec une puissance minimale de 24 kW. 

Comment choisir son équipement de chauffage ?

Plusieurs critères entrent en jeu lorsqu’il s’agit de choisir son équipement de chauffage.

Il faut donc sélectionner en fonction du rendement de l’appareil et de son mode de combustion.

Les besoins du ménage en eau chaude et l’espace disponible dans l’appartement sont aussi des facteurs importants à prendre en compte. 

Le rendement de la chaudière 

En optant pour un équipement de chauffage avec un important rendement, le ménage est en mesure de réaliser des économies tout avec une faible émission de carbones.

Les modèles les plus appropriés pour respecter ces critères sont les chaudières gaz à basse température ou les modèles à condensation.

Il devient facile de reconnaître ces modèles grâce à leur labellisation HR+ et HR Top. 

Le système de combustion de la chaudière

Pour prendre en compte ce critère, il faut choisir entre les équipements de chauffage ouverts et ceux qui sont fermés.

Encore appelés chaudières atmosphériques, les modèles ouverts extraient l’oxygène indispensable à la combustion.

Cette catégorie a surtout besoin d’une cheminée afin d’expulser les gaz de la combustion vers l’extérieur. 

Les chaudières extérieures ou étanches n’utilisent pas l’air présent dans la maison.

Pour assurer leurs fonctions, ces modèles n’ont pas besoin de cheminée traditionnelle.

Il faut prévoir un conduit en métal qui est une bonne solution pour l’évacuation des gaz de la combustion.

De plus, ils permettent d’optimiser l’espace du logement.

Il suffit de les installer dans un espace non ventilé comme le cas d’un placard. Pour finir, en plus de produire très peu de carbones, les chaudières étanches fonctionnant sans faire de bruits. 

Les besoins du ménage en eau chaude sanitaire 

Ici, il faut essentiellement tenir compte des habitudes et de la quantité d’eau dont les occupants du logement ont besoin.

Pour conseil à ce niveau, il est recommandé de choisir un équipement de chauffage qui chauffe à la fois l’eau des radiateurs et celle utilisée au niveau de la salle de bain et la cuisine.

Cette alternative est économique et très pratique pour les ménages avec peu de membres. 

L’espace disponible dans le logement

Lorsque l’appartement ne dispose pas d’un grand espace, il est conseillé de choisir une chaudière murale.

Ainsi, l’utilisateur peut l’installer dans la cuisine ou la salle de bain, car ce modèle est particulièrement compact, léger et silencieux.

A contrario, lorsqu’il y a suffisamment d’espace, le choix d’une chaudière à fixer au sol est adapté. 

tuyau-de-chaudiere

Comment utiliser une chaudière ?

Le mode d’utilisation d’un équipement de chauffage peut varier d’un modèle à un autre.

Certaines précisions doivent être apportées pour chaque type d’équipement.

Dans un cas général, pour mettre en marche sa chaudière, il faut d’abord enclencher le disjoncteur de protection au tableau électrique.

Ensuite, il faut brancher la prise de courant de la chaudière.

Après, l’utilisateur doit appuyer sur le bouton marche/arrêt.

Le commutateur doit ensuite être réglé suivant la saison, c’est-à-dire suivant sur ce soit l’été ou l’hiver.

Pour finir, il faut mettre le régime de chauffage à la température voulue. 

En ce qui concerne la température à sélectionner, il est recommandé de procéder à un réglage qui oscille autour de 50 ° C.

Bien évidemment, l’utilisateur peut dépasser cette limite en cas de grands froids.

Pour augmenter sans risque d’augmenter la consommation en énergie, procéder à une augmentation à un rythme de 5 °C serait astucieux.

Dans une pièce à habiter, la température la plus recommandée est de 19 °C et de 17 °C pour les chambres.

Seule la température de la salle de bain peut être fortement augmentée surtout en période hivernale. 

Comment entretenir une chaudière ?

Il est très important pour la sécurité des occupants d’un appartement de prendre soin de son équipement de chauffage.

D’ailleurs, à ce propos, les textes de loi prévoient que : « tous les appareils individuels de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisine, ainsi que leurs tuyaux de raccordement doivent être vérifiés, nettoyés et réglés au moins une fois par an à l’initiative des utilisateurs ».

Il faut donc prévoir la visite annuelle d’un professionnel pour pouvoir bénéficier des avantages de votre service d’assurance en cas de sinistre.

À ce titre, il est conseillé de souscrire à un contrat d’entretien auprès d’un expert en climatisation.

Une chaudière mal entretenue dégage un gaz toxique qui peut entraîner des maux de tête et des vomissements. 

L’utilisation de la chaudière dans une maison participe au confort et au bien-être de tous.

Pour cela, il faut d’abord réussir à faire le bon choix de l’équipement adapté à ses besoins.

Une fois le modèle adéquat acheté, faites appel au service d’un professionnel pour l’installation, la maintenance régulière pour une meilleure durée de vie de votre appareil de chauffage.